La Bible

Les Chrétiens

La Vie Quotidienne

Les émotions

Tu peux retrouver l’audio de l’article ci dessus !

Fais tu partie, cher lecteur, de ceux à qui on a déjà dit « tu t’énerves, pour rien ! », « tu t’inquiètes trop », « tu pleures trop facilement » ou « tu fais trop de bruit ». En gros, ma question c’est : t’a-t-on déjà reproché d’être trop émotif ? Si oui je te serre la main virtuellement, on est dans le même club, toi et moi. Sauf que voilà, ces dernières années certaines études ont montré que les émotions ne sont pas si mauvaises. Enfin, à titre personnel, je pense que c’est un trait que nous partageons avec Dieu, lui même. Alors, parlons en.

Les émotions, l’apanage des enfants ?

Il y a une certaine tolérance pour les enfants lorsque ces derniers fondent en sanglots, crient de joie ou font des grosses colères. On estime qu’à leur âge on ne peut pas encore contrôler le flux d’émotions qui peut les traverser.

Ce n’est pas faux et c’est un apprentissage que l’enfant va faire afin de devenir un adulte. Mais trop souvent j’ai l’impression qu’au lieu de leur apprendre à gérer leurs émotions on leur apprend à les faire taire. Comme si être adulte c’était être un roc immuable qui a su faire battre en retraite toute réponse émotionnelle.

Je me suis alors beaucoup posé la question de quand serai je, enfin, une adulte alors ? Parce qu’à 28 ans, je dois avouer que je ne suis toujours pas arrivée à devenir ce roc, que tous semblent être. Je suis toujours chavirée à l’annonce d’une mauvaise nouvelle et ça impacte ma vie quotidienne à tel point qu’il m’est arrivé de penser que je devais avoir un problème…?

Aussi ai-je fait ce que ma génération fait de mieux : j’ai demandé conseil à Google.

Les émotions : tous concernés

Nous étions plusieurs, incapable de devenir ce roc insensible. Si donc, nous étions nombreux à risquer de nous faire envahir par nos émotions peut être que finalement nous n’avions pas de problème. Je commençait à faire mes recherches. J’ai lu plusieurs livres sur le sujet, écouté des podcasts, interrogé des psychologues pour en venir la conclusion suivante : le roc est un mythe.

Nous sommes tous concerné par les émotions, c’est le propre de l’être humain. Mais alors, pourquoi s’échiner à les réprimer ? Pourquoi s’empêcher de pleurer devant un film triste ? Pourquoi ne pas exprimer la colère qu’on ressent ? Pourquoi ne pas crier de joie, lorsque l’on est heureux ?

Un grand pouvoir, de grandes responsabilités

Les êtres humains sont multidimensionnels. Il peuvent développer, leur physique, leur intellect, leur mental et leur capacités émotionnelles. Et le tout est lié.

Peut être que tu te demandes quel est l’intérêt de développer ses capacités émotionnelles. Pourtant nous consommons tous, les produits de ceux qui en ont fait l’usage. Qui n’a jamais regardé de film, de série ? Qui n’a jamais écouté de musique ou apprécié un dessin ? Toutes ces productions font appel en premier à nos émotions.

Enfin plus généralement, à chaque fois que nous déclarons aimer quelque chose ou quelqu’un c’est en partie lié à nos capacités émotionnelles.

Mais qu’il est dur de ne pas se laisser balloter par ce qu’on ressent… Car si aimer peut faire beaucoup de bien, haïr au contraire peut faire beaucoup de mal. Prenons deux exemples concrets :

  • L’abbé Pierre a aimé les sans abris assez pour fonder Emmaüs une association qui agis dans leurs intérêt au niveau national.
  • Hitler a haït les juifs, suffisamment pour en exterminer cinq à six millions

Attention, cependant, je ne réduit pas non plus toutes les décisions humaines à une action uniquement émotionnelle. Comme je l’ai écrit plus haut, tout est lié.

Les émotions : qu’en dit la Bible

Extrait de l'article Les émotions
Extrait de l’article Les émotions

Comme je te le dis dans mon article de la semaine dernière, il est bon d’écouter son cœur. Mais Dieu, étant Dieu, il sait ce qui est le mieux pour ses enfants. Et parfois, il faut écouter son cœur mais ne pas suivre ses injonctions. Mais je voudrais aller plus loin et parler de Jésus.

Comme je te l’explique dans mes articles, L’impact de Jésus et Nouveau Testament, Jésus c’est le seul être humain qui n’a pas fauté. Si nous étions des machines, il serait le prototype prêt à la vente et nous serions ceux qui n’ont pas réussi les tests. Si, donc cette idée d’adulte qui doit être un roc est bonne pour nous, ce devrait être inscrit dans le comportement de Jésus, vu qu’il est le parfait humain.

Mais Jésus n’adopte pas ce comportement. Quand on lit la Bible on peut voir qu’il laisse apparaitre ses sentiments. Il se réjouit, il montre son amour etc… Pour son premier miracle il transforme de l’eau en vin à un mariage. N’est ce pas le signe d’un Jésus qui savait se réjouir ?

Jésus n’hésite pas non plus à montrer ses émotions négatives. Il pleure, il est ému de compassion, il se met en colère etc… Jésus n’est pas cet être sévère et austère que la tradition a voulu en faire. A vrai dire, les anges eux même on laissé éclater leur joie quand Jésus est né sur Terre. Les émotions sont donc un trait humain, mais c’est aussi et surtout un trait que nous partageons avec le divin.

Exprimons nous !

Cette réflexion je l’ai depuis peu, lecteur. Mais je voulais t’en faire part parce que je suis tellement soulagée depuis que j’ai réalisé que, non seulement, les émotions ne sont pas mauvaises mais surtout que c’est un point commun avec Dieu. J’ai donc décidé de me mettre en quête. Je demande au Seigneur de m’apprendre à vivre sans absolument faire taire les émotions qui me traversent et j’abandonne l’idée de devenir un roc. Mais je lui demande de faire que chaque part de moi puisse vivre en harmonie sous sa direction bienveillante.

"Jésus l'ayant regardé l'aima" Marc 10 verset 21 a

N’oublie pas de me dire en commentaire ce que tu as aimé de cet article !

Vous avez aimé l'article? Partagez le!

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *