La Bible

Les Chrétiens

La Vie Quotidienne

Le Peuple d’Israël

Tu as l’audio de l’article ci dessus si tu pref !

Alors là lecteur, j’ai besoin de toi en commentaire ! Ne lis pas le reste de cet article tout de suite ! Va d’abord dans l’espace commentaire juste en dessous et dis moi d’abord si tu es croyant et quelle est ta première pensée à « peuple d’Israël ».

Ca y est ? …t’es sûr ? …pas d’entourloupe entre toi et moi hein…? Bon… continuons.

Aujourd’hui je te propose un petit point sur la naissance du peuple d’Israël selon la Bible. Parce que je suis sûre que tu as entendu parler d’Adam et Eve mais peut être que tu ne sais pas ce qui a bien pu se passer pour que soudainement on parle de « peuple » et que ce « peuple » porte le nom d’un pays. Alors, prends un petit snack, installe toi confortablement, je m’en vais te raconter ce qui s’est passé.

Le point historique, comment est né le peuple d’Israël ?

Adam et Eve sont sortis du jardin d’Eden, ils sont devenus mortels en laissant rentrer le péché dans le monde, horreur et désolation. Comme je te l’ai dit dans mon article La Bible ? C’est quoi ? (qu’il faut que tu lises pour mieux comprendre tous mes articles !), dès le début de la Bible, Dieu passe à l’action pour sauver l’humanité, selon un plan bien précis.

La Bible nous rapporte ses propos lorsqu’il parle au serpent qui a provoqué la chute des êtres humains :

« Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. »

Genèse 3 v.15

Il est donc question d’un homme, qui, un jour mettra fin à l’influence du serpent « en lui écrasant la tête« . Cet homme (spoiler alert !) c’est Jésus. Mais avant d’arriver à Jésus, beaucoup d’actions ont mené à créer le contexte de sa venue.

Parmi ces actions il y avait la création d’un peuple, qui ferait de Dieu leur seul et unique Dieu et qui adopterait ses prescriptions et ses lois. Je ne pourrai pas rentrer dans le détail de chaque histoire mais voici un rapide résumé. Pour créer ce peuple, Dieu a demandé le concours de trois hommes, Abraham, Isaac et Jacob qu’on appelle les trois patriarches.

Un des patriarche et sa femme comme imaginé dans l'imaginaire collectif
Un des patriarches et sa femme comme imaginé dans l’imaginaire collectif

Avant les patriarches

Adam et Eve ont eu des enfants qui eux mêmes ont eu des enfants qui ont commencé à peupler la Terre. Je précise que la Bible dit qu’à cette époque les hommes vivaient plusieurs centaines d’années, assez de temps pour faire BEAUCOUP d’enfants.

Bien après la mort des deux premiers humains, il y eut le déluge. Noé construisit un bateau, une arche, dans laquelle il monta avec sa famille et une paire de chaque animal. Et tout ce qui vivait sur Terre et qui n’était pas dans l’arche mourut. Il y eut donc à nouveau une seule famille pour repeupler toute la Terre. Ce qu’elle fit, et près de 10 générations plus tard naquit Abraham.

Abraham

C’est Dieu lui même qui s’adressa à Abraham, lui demandant :  

« Va-t-en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai. Je ferai de toi une grande nation, et je te bénirai ; je rendrai ton nom grand, et tu seras une source de bénédiction. Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront ; et toutes les familles de la terre seront bénies en toi. »

Genèse 12 v.1-3

Tout un programme me diras-tu ! Tu dois aussi certainement te dire qu’Abraham doit être soit très jeune, soit avoir pleins d’enfants déjà, afin d’accomplir la promesse de Dieu. Eh bien, pour tout te dire, à ce moment, Sara, la femme d’Abraham est stérile. Et le couple n’aura qu’un seul fils, alors qu’ils étaient déjà tout deux bien âgés. Cette attente de devenir parents les mena tous les deux à commettre des actes qui eurent des effets dramatiques malgré les promesses répétées de Dieu, confirmant la venue d’un héritier. Pourtant, la promesse de Dieu, de faire d’Abraham « une grande nation » fut bien passée à son fils, Isaac.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Esther

Isaac

Isaac est marié avec Rebecca… qui a aussi des problèmes de stérilité…! Mais, probablement parce qu’il a appris des erreurs de son père, Isaac a choisit de faire confiance à Dieu, peu importe l’attente. Les deux finiront par avoir des jumeaux. Le premier, Esaü et le deuxième Jacob. Selon la coutume à l’époque, c’était à Esaü, le fils premier né d’hériter des richesses de son père, ainsi que de la promesse faite à Abraham.

Mais Esaü a sans doute pris cet héritage pour acquis, sans comprendre son importance, ce qui a permis à Jacob, son frère de le lui voler. Assisté de sa mère, Jacob trompa son frère et son père, ce qui le força à vivre en exil pendant plus de vingt ans. Durant son exil il fut totalement coupé de sa famille et ne revit plus sa mère qui mourut entre temps.

Jacob

C’est pourtant Jacob qui contribua le plus à la création du peuple de Dieu. Il eut 12 fils et chacun d’entre eux furent le patriarche de 12 tribus, les 12 tribus d’Israël. Mais, contrairement à son père, Jacob était marié à deux femmes, Léa et Rachel. Ces deux femmes se sont toutes deux battues pour l’affection de leur mari. Et c’était la course à qui aurait le plus d’enfants et plus particulièrement, de garçons. Et elles n’hésitèrent pas à impliquer leur propre servantes, Zilpa et Bilha, ce qui fait que Jacob eut 12 fils avec quatre femmes. Léa eut pour fils Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Issacar et Zabulon. Rachel, de son coté eut Joseph et Benjamin. Zilpa, la servante de Léa eut Gad et Asher. Bilha, la servante de Rachel, enfin, eut Dan et Nephtali.

Tout ces enfants eurent des enfants, qui eurent eux même des enfants… le peuple était crée.

Et Israël ?

Quand au nom « Israël« , à l’origine, il fut donné en surnom à Jacob, de la part de Dieu lui même. « Jacob » veut dire « celui qui supplante ». C’est ironiquement très adapté pour quelqu’un qui a volé la place de son frère. Dieu change ce nom et l’appelle « Israël » qui veut dire « celui qui lutte avec Dieu ». Et à la mort de Jacob, c’est toute sa famille qui prend ce nom, pour devenir le peuple d’Israël.

Les descendants directs de ce peuple sont encore aujourd’hui le peuple juif. L’histoire de s’arrête pas, bien entendu à Jacob. Elle continue et on peut suivre l’histoire de ce peuple dont sont sortis de nombreux personnages illustres comme Moïse, le roi David ou le roi Salomon pour finalement arriver au plus prestigieux de tous : Jésus.

Mais il ne faut pas oublier la dernière partie de la promesse faite à Abraham : « …toutes les familles de la Terre seront bénies en toi« . Et c’est Jésus lui même qui permit l’accès à ces bénédictions pour tous les êtres humains.

Le Peuple d’Israël, une histoire chaotique

Je suis très peu entrée dans les détails, mais tu peux déjà voir à travers Abraham, Isaac et Jacob que la création du peuple d’Israël ne s’est pas déroulée sans accros et (spoiler alert !) la suite de l’histoire est tout autant brouillon ! Ne te laisse pas avoir par le terme honorifique de « patriarche ». Chacun de ces trois hommes ont pris des décisions pour le moins contestables. Mais c’est une bonne nouvelle pour nous. Parce que malgré tout, toutes les familles de la Terre sont bénies. Il y a tellement d’histoires dans la Bible qu’on peut facilement oublier qui est le personnage principal. Le héros, c’est Dieu. Et malgré des adjudants pas toujours fiables, il a réussi sa mission : bénir toute la Terre.

Ne t’en fais pas, lecteur, nous entrerons plus dans le détails des patriarches bientôt. Mais, en attendant et pour finir, je voulais te poser la question : Penses tu être béni comme la promesse le dit ?

Surtout dis le moi en commentaire, oui ça va faire deux commentaires de ta part, mais c’est important de s’exprimer ! Et n’oublie pas de partager cet article s’il t’a plu !

Vous avez aimé l'article? Partagez le!

Laisser un commentaire