La Bible

Les Chrétiens

La Vie Quotidienne

Quatre rôles bibliques récurrents

Comme d’hab si tu pref l’audio de l’article c’est ci dessus !

On se la joue RPG aujourd’hui cher lecteur ! Et si tu ne sais pas qu’est ce donc qu’un RPG ne t’inquiète pas c’est pas difficile ! Plongeons donc une nouvelle fois dans la Bible et laisse moi te présenter quatre rôles bibliques récurrents. Je te présenterai les différentes caractéristiques et tu pourras, comme dans ton jeu vidéo pref (ton RPG, donc) choisir quel rôle tu préfèrerais incarner ! Alors ? C’est parti !

Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n'ont pas la même fonction, ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres. Romains 12 verset 4 à 6
Extrait de la Bible

Quatre rôles bibliques récurrents

Le Roi

C’est sans doute le plus évident des rôles bibliques récurrents mais faisons quand même un point sur Le Roi. Il est à la tête de son pays qu’il dirige. Il peut avoir des conseillers mais il est l’ultime décisionnaire. Dans la Bible il y a de nombreux rois et ce dès la Genèse. Mais il faut différencier les rois étrangers des rois d’Israël. Ces derniers sont soit directement choisi par Dieu, par l’intermédiaire d’un prophète, soit descendants des rois qui ont bénéficié du choix divin. Dit comme ça tu t’imagines probablement qu’ils sont une lignée de justes et bons souverains.

Mais comme le dit l’oncle de Spiderman : « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités« . Une leçon que peu de rois ont bien voulu entendre. En effet, il sont assez nombreux à rejeter le conseil de Dieu alors même qu’il est la raison de leur royauté. C’est malheureusement très humain de s’attribuer le mérite de ce qui est le fruit des bénédictions divines. Un tel état d’esprit est désastreux pour un roi, car s’il peut s’attribuer le mérite des succès de son gouvernement, il est bien démuni, seul face à des difficultés d’état. Pour être une bon roi, selon la Bible, il faut donc être très humble et ne pas se laisser éblouir par ce qui brille.

Tu peux retrouver un bref résumé de la royauté en Israël dans mon article De Jacob à Jésus. Tu peux aussi lire les histoires des rois dans les livres, 1 Samuel, 2 Samuel, 1 Rois, 2 Rois, 1 Chroniques et 2 Chroniques. Ces livres ainsi que tous les autre livres bibliques sont disponibles gratuitement sur le site internet lueur.org.

Le Prophète

Bon je ne vais pas te mentir, lecteur, çui ci c’est pas le rôle le plus fun… je dirai même que c’est l’un des plus ingrat…! Dans les faits, le prophète est celui qui parle de la part de Dieu. Par exemple c’est le même prophète, Samuel, qui a désigné Saül, puis David comme roi. Le soucis c’est que parfois le prophète est chargé d’apporter des mauvaises nouvelles. Et même si en général on dit qu’il ne faut pas tirer sur le messager, certains prophètes se sont quand même pris de sacrées balles perdues.

Voici un exemple concret de mauvaise nouvelle : le roi David s’est méchamment planté. Il a couché avec la femme d’un de ses ami et subordonné et quand celle ci s’est retrouvée enceinte, David s’est arrangé pour que le mari se fasse tuer. Une fois le mari mort, David est libre d’épouser sa veuve qui devient sa huitième femme. Et si jamais tu te pose la question : Nooooon ! Dieu n’était pas d’accord avec ça. Et il le fait savoir par l’intermédiaire de son prophète Nathan.

C’est donc à Nathan de lever le voile sur cette affaire et il a de la chance que le roi David décide de se repentir, plutôt que de le faire taire. Certains rois furent plus orgueilleux et firent payer aux prophètes leur propres erreurs. L’un des prophète qui eut la vie la plus dure fut Jérémie. Déjà parce que personne ne l’a écouté et surtout parce qu’on a tenté de le faire taire. Il fut mis en prison, lapidé, exilé et finit par être exécuté, juste parce qu’on aimait pas son discours. Peut être que si Jérémie avait vécu aujourd’hui il aurait été lançeur d’alerte…

Tu peux retrouver l’histoire de David et Nathan dans le livre de 2 Samuel, les chapitre 11 et 12. Quand à Jérémie tu peux découvrir son histoire dans le livre de Jérémie.

Pour être un bon prophète il faut donc avoir une foi inébranlable en Dieu et un courage sans borne.

Le Juge

Le juge est typiquement le soldat dévoué. Généralement il brille pour un ou deux faits d’arme, mais ce n’est pas forcément son activité principale. Dieu a suscité les juges quand le peuple d’Israël vient de s’installer en Canaan, juste après être sorti d’Egypte (Moïse, la traversée de la mer rouge, etc…). Les peuples alentour n’étant pas exactement accueillants il y eut plusieurs incursions belliqueuses en territoire israélite.

Mais lorsque Israël abandonne Dieu au profit des croyances voisines, ils quittent la protection divine. La conséquence c’est qu’ils se retrouvent sans protection face aux royaumes voisins. Le livre des Juges est rempli d’histoires à la structure similaire :

  1. Le peuple d’Israël abandonne Dieu au profit des croyances voisines
  2. Un peuple proche les envahit et occupe le territoire pendant plusieurs années
  3. Israël se tourne à nouveau vers Dieu pour réclamer la délivrance
  4. Dieu les délivre par l’intermédiaire d’un juge et généralement d’une manière remarquable.

Le juge est généralement un anti héros. Soit parce que ses origines sont humbles, soit parce qu’on ne croirait pas qu’il en ait l’étoffe. D’ailleurs c’est assez typique de Dieu, choisir ceux que nous n’aurions pas pensé. Toujours est il que le cast entier des Avengers pâlirait face aux exploits des juges dont voici quelques exemples :

  • Shamgar qui battit 600 hommes avec un aiguillon à boeufs (Juges 3 v.31)
  • La victoire d’un groupe de 300 hommes sur une armée de centaine de milliers de soldats (Juges 7)
  • Samson qui bat 1000 hommes seul avec seulement une mâchoire d’âne fraiche (oui c’est précisé qu’elle est « fraiche » la mâchoire…) (Juges 15)
  • etc…

Pour être un bon juge il faut donc croire plus en Dieu qu’en soi même (sinon on s’arrêterait à ce qui est impossible) et ne pas avoir peur de se battre.

L’Apôtre

Il est le dernier arrivé à la fête. En effet, il n’apparait qu’après la mort de Jésus. Les premiers apôtres sont les disciples de Jésus. Leur rôle est d’annoncer la bonne nouvelle et de fonder des églises. Hors si pour un occidental les signes de la chrétienté sont assez évidents à l’époque ce n’était pas DU TOUT le cas.

Imagine le monde de l’époque. Les religions polythéistes sont majoritaires et une petite centaine de personne prétend que Dieu serait venu sur Terre pour sauver les humains. D’autant plus que ces gens ne veulent pas nécessairement être distinct du judaïsme. Il s’agit donc d’un courant religieux, partagé par quelques centaines de personnes, lui même dans un plus grand courant religieux. Pire encore, ils estiment que leur Dieu était un simple charpentier de métier et qu’il est mort de la mort la plus honteuse qui soit, pour l’époque !

Bref, personne n’aurait parié sur le christianisme à l’époque. C’est dire que les apôtres ont bien travaillé. Mais attention le job est assez périlleux aussi ! L’un des apôtres les plus célèbres c’est Paul. Il est l’un des premiers à apporter le message de l’évangile à Rome à une époque ou on voyage le plus souvent à pied (je te rappelle qu’il vient d’Israël à la base !).

Et son chemin n’a pas été facile comme il le dit lui même :

par les travaux, bien plus ; par les coups, bien plus ; par les emprisonnements, bien plus. Souvent en danger de mort, cinq fois j’ai reçu des Juifs quarante coups moins un,  trois fois j’ai été battu de verges, une fois j’ai été lapidé, trois fois j’ai fait naufrage, j’ai passé un jour et une nuit dans l’abîme. Fréquemment en voyage, j’ai été en péril sur les fleuves, en péril de la part des brigands, en péril de la part de ceux de ma nation, en péril de la part des païens, en péril dans les villes, en péril dans les déserts, en péril sur la mer, en péril parmi les faux frères.  J’ai été dans le travail et dans la peine, exposé à de nombreuses veilles, à la faim et à la soif, à des jeûnes multipliés, au froid et à la nudité. Et, sans parler d’autres choses, je suis assiégé chaque jour par les soucis que me donnent toutes les Églises.

2 Corinthiens 11 v.23-28

Mais pourtant il ne manqua pas de pugnacité. C’est probablement l’une des qualité à avoir pour être un bon apôtre. Je rajouterai qu’il faut savoir faire preuve d’abnégation, de courage et bien entendu de foi en Dieu.

Quatre rôles bibliques, lequel pour toi ?

Que ce soit, les rois, les prophètes, les juges ou les apôtres, chacun de ces rôles a un certain prestige. Beaucoup de personnages illustres de la Bible doivent leur « célébrité » au fait qu’ils tenaient l’un de ces rôles.

Mais attention ! Dieu nous appelle tous à remplir un rôle unique. Pour lui il n’y a pas de hiérarchie et tous sont aussi importants, que leurs actions soient extraordinaires ou très communes. Alors je sais, je t’ai écris, plus haut que tu pourrais choisir quel rôle tu aimerais jouer… Mais la vérité c’est que Dieu l’a déjà préparé pour toi et qu’il correspond exactement à qui tu es.

Mais ce que les rois peuvent t’apprendre c’est qu’il faut rester humble. Ce que les prophètes peuvent t’apprendre c’est qu’il faut faire preuve de courage. Les juges quand à eux peuvent t’enseigner qu’il ne faut pas avoir peur de se battre pour ce qui est important (sans forcément prendre les armes qu’on se le dise !). Enfin les apôtres peuvent être les rappels qu’il faut faire preuve d’abnégation.

Mais ce que chacune de ces histoires peuvent t’enseigner, c’est que Dieu est digne de confiance et que tu peux tout faire avec lui, même l’impossible.

Extrait de l'article Quatre rôles bibliques récurrents
Extrait de l’article Quatre rôles bibliques récurrents

Si tu as aimé cet article n’hésite pas à le partager et à me laisser un commentaire !

Vous avez aimé l'article? Partagez le!
3 Comments

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *