La Bible

Les Chrétiens

La Vie Quotidienne

Faire passer sa femme pour sa sœur, encore !

Episode 5 de Biblique et Pratique

C’est le 5e épisode du podcast et je me suis trompée dans mes calculs ! Si tu as suivi les derniers épisodes tu sais qu’on attend tous la naissance de l’enfant promis à Abraham depuis plusieurs années. Et je pensais sincèrement qu’on en parlerait pendant cet épisode. Mais c’était sans compter sur la dernière carabistouille de notre bon Abraham ! Parlons donc de cela : Faire passer sa femme pour sa sœur, encore !

Clique ici pour retrouver tous les épisodes du podcast et ici pour me rejoindre sur instagram !

Cliques sur play pour l’écouter ou fais un clic droit ici et cliques sur « download » pour le recevoir sur ton appareil et l’écouter !

Ou tu peux retrouver le podcast sur Spotify, Apple podcast, Deezer, Amazon Music ou Youtube !

Clique ici pour retrouver l’épisode BONUS !

Faire passer sa femme pour sa sœur, encore ! – retranscription texte

Episode Bonus – ce qu’on en pense

Bienvenue dans votre nouvelle épisode de biblique et pratique je suis votre hôte Doreen LOHR

Merci de nous rejoindre pour ce rendez-vous toutes les trois semaines et avant de laisser libre cours à l’épisode du jour, je vous annonce avec grand plaisir que je vous ai entendus. Vous souhaitiez plus du podcast et je vous ai concocté un épisode bonus à trouver sur mon site internet chretiensmaispratiques.com Restez à l’écoute pour trouver plus d’informations là-dessus.

Sur-ce trêve de blablas !

Doreen : Eh bien Guillaume je suis très heureuse de te retrouver pour ce nouvel épisode.

Guillaume : Et oui c’est parti pour un autre. On enchaîne, on enchaîne mais on est heureux de continuer.

Doreen : Tout à fait mais alors comme d’habitude avant de lancer le sujet, de plonger dans le vif du sujet comme j’aime dire, j’ai une question pour toi comme tu peux t’imaginer.

Guillaume : On finit par s’y faire.

Doreen : Alors la question est la suivante; nous avons un épisode bonus qui se cache sur mon site internet (bon en vrai il se cache pas du tout il est très facile à trouver), ce sera dans la production ou la conclusion je ne sais pas encore mais si tu avais une phrase pour motiver les gens à écouter cet épisode de spécial, sans trop spoiler, quelle serait-elle ?

Guillaume : Oh j’étais en pleine réflexion sur ce que ça pouvait être. Comment dire ça ? Euh beaucoup de naturel, beaucoup de débats, très intéressant, on échange des points de vue et c’est un peu l’objectif de ce podcast. Je pense que cet épisode bonus le représente encore plus parce qu’on a beaucoup parlé de savoir qu’est-ce qu’on en pense de la Bible, de notre point de vue aujourd’hui; est-ce qu’on a des points de vue qui change ? ou en discute beaucoup et je pense que votre sera très intéressant et que vous pourrez retrouver je pense certaines de vos propres réflexions dans ce que nous nous avons échangé.

Doreen : Je n’aurais pas su dire mieux moi-même mais je vais quand même essayez.

Guillaume : On est corporate.

Doreen : Alors moi je dirais une vraie réflexion sur le bien et le mal; à quel point la société dans laquelle on vit la culture peut corrompre la perception du bien et du mal et à quel point certains us et coutumes peuvent paraître naturels alors que ben quand on sort un peu, quand on prend un peu de recul, on se rend compte que ce n’est pas forcément si bon. Et… un personnage insupportable!

Guillaume : C’est vrai, c’est vrai ! On ne dira pas de qui l’on parle mais … On vous laissera découvrir.

Doreen : Je leur ai dit, je leur ai dit.

Faire passer sa femme pour sa sœur, encore !

[Musique]

Doreen : OK et bien écoute maintenant que nous avons posé cette question, je te propose de continuer dans cette histoire d’Abraham et Sarah. Et je dois avouer quelque chose, dans le dernier épisode je t’ai menti.

Guillaume : Mais non !

Doreen : Mais si. Je t’avais dit que cet épisode serait enfin celui de l’accomplissement de la promesse et en fait il y a encore un dernier, un dernier rebondissement avant l’accomplissement.

Guillaume : Et dire que nous ça fait quelques semaines qu’on peut se mettre à la place d’Abraham qui lui compte par dizaines d’années. (rires)

Doreen : Mais tu verras que ce rebondissement a un goût de déjà vu. Alors je vais prendre dans Genèse 20 et je vais seulement lire les 2 premiers versets et tu me diras ce que tu en penses.

 » Abraham partit de là (…)

Doreen : Donc il était à ce moment-là près des chênes de Mamré.

(…) pour la région du Néguev. Il s’installa entre Qadesh et Shour, et fit un séjour à Guérar. Abraham disait à propos de sa femme Sara : c’est ma soeur. Abimélek roi de Guérar fit enlever Sara. » (Genèse 20:1-2)

Doreen : Voilà !

Guillaume : (Rires) J’ai envie de chanter déjà vu ! Mais une impression de je sais pas ça se répète un peu. Est-ce que l’histoire ne serait pas que des cycles en fait ? Est-ce que tout ne reviendrait pas au même point ? Deuxième chose que j’en pense, les noms on n’en peux plus ! (Rires) Tu as quand même commencé le verset par six noms de lieu. J’ai beau avoir lu cette histoire plusieurs fois, il y en a aucun qui sonne dans ma tête. Donc voilà, toujours un plaisir les noms hébreux; c’est normal, c’est l’histoire, c’est important pour le récit mais je t’avoue que nous, en tant que lecteur … Et encore on n’a pas fait d’arbre généalogique parce que je peux vous le dire, la Bible et les armes géologiques … (Rires)

Doreen : Alors je vais faire un petit point, alors pas sur les noms de région, ça je ne pourrait pas te dire mais Abimélek, le fameux roi de Guérar, qui enlève Sara, apparemment « Abimélek » ce serait un titre en fait, ça veut déjà dire roi.

Guillaume : D’accord donc c’est le roi.

Doreen : donc voilà, ce n’est même pas son prénom (Rires) mais voilà. Alors je vais faire un petit rappel quand même pour les gens qui écoutent cet épisode pour la première fois : Abraham a déjà fait le coup à sa femme Sara de dire qu’elle était sa sœur, avec cette fois-là le pharaon. Et le pharaon a également fait enlever Sara pour la mette dans son harem.

Guillaume : Normal quoi.

Doreen : Voilà donc on est vraiment sur un cycle. Ça ne s’est pas bien fini pour le pharaon et pourtant Abraham..

Guillaume : J’ai envie de dire : 1- il n’apprend pas de ses leçons, 2- est-ce que vous avez déjà vu pire erreur à refaire ? Dire que votre femme est votre sœur ?

Doreen : Voilà, déjà dans notre culture c’est pas forcément une bonne chose mais dans la culture où c’est tout à fait ok d’enlever entre guillemets une femme qui n’est pas mariée justement parce qu’elle n’est pas mariée euh voilà, on a on a vu mieux comme mari, on a vu mieux.

Guillaume : Ah oui là j’avoue. Sachant que, ah oui là j’ai envie de parler d’épisode bonus parce qu’on a déjà fait un commentaire sur Abraham, mais je n’en parlerai pas. Il faut savoir que c’est quand même un personnage aimé de Dieu, juste et intègre, sauf pour sa femme.(Rires) En résumé de l’histoire c’est un peu ça quand même.

Doreen : Oui, on est d’accord.

Guillaume : Mais il l’aime. C’est ça qu’il faut retenir. (Rires)

Doreen : C’est ça, l’amour ne tient pas rigueur et puis voilà. (Rires)

Guillaume : Exactement (Rires)

La désapprobation musclée de Dieu

Doreen : On va revenir justement sur la relation d’Abraham et Sara et sur cette timeline qui est absolument merveilleuse. Mais d’abord on va continuer et cette fois-ci Dieu va intervenir de manière beaucoup plus musclée qu’il ne l’a fait pour le pharaon. Alors je vais lire …

Guillaume : L’histoire du roi roi

Doreen : Exactement, je vais lire donc, c’est écrit :

« Alors Dieu a paru à Abimélek dans un rêve pendant la nuit et lui dit : « tu vas mourir à cause de la femme que tu as enlevé car elle est mariée. » (Genèse 20:3)

Doreen : Donc je l’ai dit, on est sur une intervention beaucoup beaucoup plus musclée.

Guillaume : Et là on parle d’avertissement; ce n’est pas vraiment un avertissement là quand même.

Doreen : Ouais, c’est ça, c’est ça

Guillaume : Au fait tu as fait une erreur, bon tu ne le savais pas mais tu vas mourir, c’est dommage ! (Rires)

Doreen : Surprise ! (Rires)

Doreen : Alors je me suis posée la question; pourquoi est-ce que Dieu n’a pas parlé au pharaon aussi tu vois ?

Guillaume : C’est vrai.

Doreen : Et je pense que Dieu a parlé, là, c’est exprimé vraiment; parce que dans avec le pharaon Dieu ne s’exprime pas vraiment.

Guillaume : C’est indirect.

Doreen : Il y a des conséquences, il fait naître des conséquences mais il ne s’exprime pas. Et je pense qu’en général dans la Bible, peut-être que je dis une bêtise, mais j’ai l’impression que quand Dieu s’exprime à quelqu’un c’est quelqu’un qui le connaît déjà. On en a vite fait parler dans l’épisode bonus,(allez je fais un petit spoil), quand on est ouvert à la discussion avec Dieu, Dieu nous parle en fait. Et je pense que la raison pour laquelle Dieu est intervenu comme ça, c’est que Abimélek connaissait déjà Dieu quelque part. Peut-être « le craindre » c’est peut-être un grand mot mais disons qu’il y avait déjà une relation. Même si c’est peut-être une petite relation quoi.

Guillaume : Je suis juste un peu choqué, alors choqué est peut-être un bien grand mot, mais parce que là, encore une fois, c’est la personne qui s’est fait tromper par Abraham qui en paye les conséquences !

Doreen : Oui et attend car ce n’est pas fini. Continuons au verset 4; réponse d’Abimélek :

« Abimélek, qui ne s’était pas encore approché d’elle répondis (cette fois-ci): « Seigneur détruirais-tu même une nation juste? Ne m’a-t-il ne m’a-t-il pas dit (donc il c’est Abraham) quelle était sa sœur ? et elle-même n’a-t-elle pas dit qu’il était son frère ? C’est avec un cœur intègre et des mains innocentes que j’ai agi. » (Genèse 20:4-5)

Doreen : On en pense quoi du cœur intègre et des mains innocentes ?

Guillaume : Voilà alors en fait jusqu’à cette phrase dans un sens c’est vrai, il a raison. Si même Sara en plus lui dit, à un moment c’est normal qu’il se fasse tromper. Puis après on a « les mains justes et le cœur intègre, innocentes ». Mais euh tu l’as quand même enlevé là non ?

Doreen : Oui, et tu ne l’as pas enlevé pour qu’elle vienne jouer aux échecs avec toi quoi.

Guillaume : Oui bon ils pouvaient jouer aux échecs avant, ça ça ne regarde personne mais euh c’est quand même bizarre.

Doreen : Hum

Guillaume : Il cherche un peu je trouve.

Doreen : Totalement. Alors on va voir la réponse de Dieu :

« Dieu lui dit dans sons rêve : « Je sais, moi aussi, que tu as agit avec un coeur intègre si bien que je tais moi-même empêché de pêcher contre moi. Voilà pourquoi je n’ai pas permis que tu la touche. » (Genèse 20:6)

Doreen : Donc apparemment pour Dieu, oui, oui, il a bien un cœur intègre.

Guillaume : Oui mais la mort dans tout ça ? Non mais parce que c’est quand même la menace de début ça. (Rires)

Doreen : Alors on en est à : tu vas mourir si tu l’as touche !

Guillaume : Oui ça a changé un peu. Ça va, maintenant il sait.

Favoritisme ?

Abraham portrait

Doreen : C’est ça. Euh si l’histoire s’arrêtait là, est-ce que tu penses qu’on pourrait retenir une leçon ou pas ?

Guillaume : Il y a du favoritisme ! (Rires) En tout cas si on arrête là tout de suite, je suis en mode euh bon encore une fois, on n’arrête pas de le répéter au fil des épisodes, tout ce que fait Dieu a une raison, une raison juste et des raisons bien plus profondes que ce que l’on peut comprendre. Toujours est-il que… il récidive. (Rires) Bon. Sa femme ne lui as pas dit euh Abraham, Abraham ça va bien une première fois mais euh…

Doreen : Ah oui elle a joué le jeu.

Guillaume : Elle a dit : oui, c’est mon frère. Oui, oui on est très proche hum hum (Rires). Oui bon c’est bizarre quand même.

Doreen : Ce que je te propose c’est : mettons Abraham de côté. Je sens que ça te pèse mais si tu fais un focus sur Abimélek et Dieu.

Guillaume : La première intervention était un peu violente.

Doreen : Hum hum

Guillaume : La suite, je trouve que ça se rattrape bien. Après je trouve juste que, alors encore une fois c’est une question de culture, coutumes, époque … Effectivement il y a peut-être un monde où enlever une femme qui n’est mariée à personne est normal.

Doreen : Disons accepté.

Guillaume : Oui accepté. Mais moi aujourd’hui, n’importe qui… encore une fois la notion de consentement ! Bon il y a deux, trois cultures qui ont un peu de mal avec… Je trouve que le rattrapage d’Abimélek est en tout cas assez contrôlé. Il a failli faire un dérapage qui s’est bien fini.

Doreen : Moi je me suis dit euh Dieu demande quelque part un plus haut standard à ceux qui le connaissent déjà. Tu vois genre, les conséquences sont quand même très lourdes si Abimélek désobéi. Tu vois avec le pharaon par exemple, il y a eu aucun moment où il était en danger de mort et pourtant lui il est allé beaucoup plus loin.

Guillaume : Tout à fait voilà mais pour le coup, là par exemple on peut utiliser le mot, je trouve ça juste. Parce que même nous, alors je vais pas rentrer dans le débat parce que là pour le coup ça atteint une notion très profonde, mais le fait d’être sauvé, d’avoir la vie éternelle, effectivement je trouverai ça normal, et là c’est pareil pour une erreur. A partir du moment où l’on sait ce que Dieu attend de nous, ou l’on sait ce que Dieu a fait pour nous, (pour nous c’est plus Jésus le sacrifice même si on revient un peu en arrière), on sait ce que Dieu t’offre et te donne en tout cas dans ta vie. Tu sais que ce que tu ne dois pas faire et à partir du moment où tu le fais en état de conscience et que tu as de connaissance des choses bah il ne faut peut-être pas exagérer.

Doreen : Je suis assez d’accord.

(Clochette) C’est la pause hydratation et j’en profite pour vous parler de ce fameux épisode bonus. Nous reprenons l’épisode Faire passer sa femme pour sa sœur encore ! dans quelques seconde.Pour le récupérer rien de plus simple, rendez-vous sur mon site internet chretienmaispratique.com (tout attaché en minuscule et sur la page d’accueil cliquez sur « épisode bonus » de biblique et pratique pour retrouver ce fameux épisode directement sur votre boîte mail, livré sur un plateau d’argent. D’ailleurs si vous avez aimé le podcast jusque là vous aimerez l’épisode bonus. Nous parlons un peu d’Abraham mais surtout de son neveu Lot et du destin funeste des deux villes dont on a tous entendu parler Sodome et Gomorrhe. De plus avec Guillaume on s’est fait plaisir et on vous a concocté un épisode d’une heure spécialement parce que l’on sait que vous aimez le podcast et que je voulais vous remercier pour vos retours si chaleureux. Alors rendez-vous sur chretienmaispratique.com. (Clochette)

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Episode BONUS : Sodome et Gomorrhe

Abimélek face à Abraham

Doreen : Alors on va avancer un peu dans l’histoire. Je ne vais pas tout lire mais du coup Abimélek demande des comptes à Abraham. D’ailleurs ça me fait un peu sourire parce qu’il demande quand même des comptes mais très sobrement; il lui dit : « Tu as commis envers moi des actes qui ne doivent pas se commettre. » (Genèse 20:9c) Voilà !

Guillaume : Oui ?

Doreen : Je sais moi à la place d’Abimélek j’aurais été beaucoup plus véhémente mais ok; genre vénère mais on reste un gentleman quand même. Abimélek demande à Abraham pourquoi. Pourquoi il a fait ça et la réponse d’Abraham est la suivante. Donc là on va vraiment pouvoir parler d’Abraham Guillaume.

« Abraham répondit : Je me disais qu’il n’y avait sans doute aucune crainte de Dieu dans ce pays et que l’on me tuerait à cause de ma femme. De plus il est vrai qu’elle est ma soeur puisqu’elle est la fille de mon père, seulement elle n’est pas la fille de ma mère et elle est devenue ma femme. Lorsque Dieu m’a fait errer loin de ma famille, j’ai dit à Sara : « Voici l’acte de bonté dont tu pourras faire preuve envers moi, partout où nous irons présente moi comme ton frère. » (Genèse 20:11-13)

Guillaume : Je peux ? (Rires)

Doreen : Je t’en prie.

Guillaume : Non ! Je suis désolé mais non ! Déjà il y a, entre guillemets ce truc qui vient tout le temps, de dire que ma femme est trop belle je vais en souffrir. Bon déjà euh il y a un concept. Deuxième chose, je rappelle quand même que Dieu m’a guidé partout, qu’à chaque fois où j’ai écouté ce qu’il a dit ça c’est bien passé. Il m’a donné des richesses, il m’a protégé partout … Bon c’est quoi cette excuse de, effectivement c’est ma demi-sœur du coup j’ai pas totalement menti … Non ! Mais surtout que là il y avait pas le sujet de euh … pour le pharaon il y avait euh … effectivement dans un pays étranger il y avait une première appréhension. Il y avait un contexte. Dans l’explication là il a dit on fait comme d’hab ok. Ça me paraît logique, on a dit qu’on faisait ça partout. Vous ne connaissez pas ? Vas-y on continue ça a bien marché jusque là. Non ça n’a pas bien marché ! La première fois il y avait déjà … c’était quand même un peu … Enfin c’est ta femme voilà quoi. Enfin bref entre guillemets, il faut mieux être juste et intègre. Alors on n’a pas besoin d’aller jusque là, mais il valait mieux qu’il meurt droit dans ses bottes, en ayant assumé tout ça et en sachant que Dieu allait l’aider plutôt que de faire deux fois cette erreur.

Doreen : Ah mais c’est sûr.

Guillaume : C’est compliqué. Il est compliqué à défendre là. Surtout cette deuxième fois. Parce que la première fois ok, c’était peut-être la première fois qu’il faisait l’erreur, là quand même …

Doreen : Surtout que là, il commence en disant : « Je me disais qu’il n’y avait sans doute aucune de Dieu dans ce pays ». Du coup ma question c’est : mais et toi ? Elle est où ta crainte de Dieu ?

Guillaume : Oui complètement oui.

Doreen : C’est quoi ? C’est parce que je me disais qu’il y avait aucune crainte de Dieu dans ce pays donc je me suis dit je vais matcher l’énergie.

Guillaume : Exactement (Rires)

Doreen : Voilà c’est quoi le concept ?

Guillaume : Ici il n’y a ni foi ni loi, est-ce qu’on ferait pas pareil ?

Doreen : Mais tu vois ça me fait penser un peu comme quand on a des clichés négatifs sur une communauté, alors je vais pas les donner là, mais juste parce que c’est pas notre communauté, que l’on la connaît mal et que du coup on se dit : eux ils vont être méchants parce que c’est une autre communauté. Hors Dieu parle directement avec Abimélek.

Guillaume : Hum mais est-ce que tu n’aurais pas résumé le racisme en une phrase ? C’est fou ça !

Doreen : C’était mon point suivant !

Guillaume : C’est dingue ! (Rire)

Doreen : Mais Dieu parle à Abimélek donc si Dieu parle à Abimélek c’est qu’il y a quelque chose. Même si c’est peut-être moins mais il y a quelque chose. Et Abraham vient avec ses gros clichés, c’est …

Guillaume : Ah ouais !

Doreen : C’est un peu, oui c’est un peu du racisme totalement.

Guillaume : Vu la carte entre guillemets, serait plus de la xénophobie que du racisme.

Doreen : Effectivement.

Guillaume : Il me semble; vu que c’est très proche géographiquement il y a peu de chance qu’il y ait des grosses différences mais effectivement, ils sont pas de notre pays, ils sont pas comme nous…

Doreen : Ils n’ont pas la même culture.

Guillaume : Ils doivent être vraiment pas sympa.

(Rires)

Abraham pote avec Abimélek

Doreen : Alors je vais continuer un peu dans l’histoire et je vais lire :

« Abimélek pris des brebis et des bœufs, des serviteurs et des servantes, et il les donna à Abraham. De plus il lui rendit sa femme Sara en disant : mon pays est devant toi, installe-toi où il te plaira. Quant à Sara il lui dit : je donne à ton frère 1000 pièces d’argent ; ce sera pour toi comme un voile sur les yeux pour tous ceux qui sont avec toi ; ainsi ton innocence sera prouvé devant tous. » (Genèse 20:14-16)

Doreen : Encore une fois, est-ce qu’il y a pas un petit goût de déjà vu ?

Guillaume : Mais tu te rends compte ? Alors on en revient toujours la même chose, on ne comprends pas tous les choix de Dieu, mais est-ce qu’à la place d’Abraham, on ne se serait pas tous dit : mais si à chaque fois que je fais ça je gagne autant d’argent, mais est-ce qu’on n’irait pas toutes les fois dans un pays différent et on fait le même coup ?

[Rires]

Doreen : (Rires) Ah il y a de la moula à se faire là !

Guillaume : oh j’ai un bisses plan là, on va monter une StartUp (rires).

Guillaume : Ah ça a du bon le favoritisme ! (rires)

Doreen : Je n’y avait même pas pensé, même pas pensé purée.

Guillaume : Je n’aurais pas dû y penser non plus; j’ai l’esprit un peu … (rires)

Doreen : Non mais c’est très bien trouvé. Et d’ailleurs pour continuer, donc je relis de nouveau :

« Abraham prie Dieu et Dieu guérit Abimélek, sa femme et ses servantes, de sorte qu’elles purent avoir des enfants. En effet, l’Eternel avait frappé de stérilité tout le foyer d’Abimélek à cause de Sara, la femme d’Abraham. » (Genèse 20:17-18)

Doreen : En plus il passe pour un héros !

Guillaume : Là vraiment … mais on va y revenir ; mais je ne comprends pas.

Guillaume : Mais surtout qu’en plus, il a puni toute la famille de stérilité ! Qui, on le rappelle encore une fois, pour les coutumes et les trucs de l’époque, une femme mariée sans enfant est une femme inutile ; en gros guillemets bien sûr. Un peu cliché mais euh …

Doreen : En effet, il a fallu quand même que ça dure un certain temps pour qu’il se rende compte que tout le monde était stérile.

Guillaume : Oui ; la femme que j’ai ramené, que je n’ai pas touché depuis plusieurs mois parce que j’ai une menace de Dieu et qu’en plus je peux plus avoir d’enfant parce que ça fait oh un bon moment qu’on essaye … Et Abraham ça donne quoi dans l’histoire ; oh bah j’ai prié Dieu, je me suis excusé et puis j’ai eu de l’argent. (Rires)

Doreen : Et des servantes ! Et la dernière fois avec la servante qu’il avait reçu, ça ne c’est pas bien passé.

Guillaume : Non, petite histoire entre temps, toute petite (Rires)

Doreen : Voilà ! Alors tu l’as dit tout à l’heure, on ne comprend pas toujours l’action de Dieu, mais moi je me dis euh, entre toi et moi, les représentants de Dieu, ils sont un peu nuls hein !

[Rires]

Guillaume : C’est pas ouf hein ! Le porte-parole fait pas son taf hein!

Doreen : Oui voilà c’est ça. (Rires). Mais du coup, quelque part ça me rassure parce que je me dis, en fait Dieu choisit ses représentants pas par leur mérite en fait, vraiment vraiment pas par leur mérites. Et il les a choisi, il les investit de la mission qu’il leur donne et même quand il prouve par A + B qui sont nuls, il reste là.

Guillaume : Tout à fait. Non, non, dieu à dit : c’est TOI ! Ok bon il va se passer trois trucs, je sais que tu vas pas assurer à 100% mais ce sera TOI jusqu’au bout.

Doreen : Il n’y a pas de licenciement chez Dieu.

Guillaume : Exactement, on est chrétiens en CDI.

Doreen : C’est ça, c’est ça. Alors je t’ai parlé un peu plus tôt de la timeline intéressante de cette histoire. Je sais pas si tu te rappelles, mais la dernière fois on a dit que : Abraham a reçu donc la confirmation qu’il allait avoir un enfant de Sara. Il l’a reçu parce que des représentants de Dieu le lui ont confirmé et ils ont dit : l’an prochain Sara aura un enfant (Genèse 18:10). Donc, cette histoire, donc la période on va dire, c’était sous les chênes de Mamré, donc c’était à l’endroit où Abraham était quand il a eu cette confirmation ; puis il y a eu l’histoire avec Abimélec ; puis il va y avoir la naissance de ce fameux enfant que l’on sait déjà qu’il s’appellera Isaac ; c’est à dire que ça, ça fait un an.

Guillaume : Oui ça va vite. Il a une vie bien remplie.

Doreen : Il a eu une année euh, chargée.

Guillaume : Oui c’est clair.

Doreen : Et on en a déjà parlé beaucoup plus longuement dans les derniers épisodes donc je ne ferais que l’effleurer, mais je remets quand même sur le tapis le point de vue de l’intimité.

Guillaume : Ah oui, oui.

Doreen : Là certes Sara euh … Abimélec ne l’a pas touché mais euh pendant un temps, elle a été quelque part une des femme d’Abimélek, si bien qu’il est obligé de lui offrir un voile pour prouver que non, non, il n’y a pas de soucis, c’est bien la femme d’Abraham quoi.

Guillaume : Tu l’imagines là, du haut de ses on est quoi? Elle doit avoir 70, 80 ans là, je sais plus quel âge bref imagine-la entrein de s’enfuir discrètement du harem d’Abimélek pour aller voir Abraham.

Doreen : Oui hein parce qu’on a dit un an et euh l’heure tourne ! (Rires)

Guillaume : Ecoute moi je veux bien y croire à cette histoire mais il va falloir donner un peu du tien aussi.

(Rires)

Guillaume : Incroyable

Picol

Doreen : Et Abimélek va même rester un allié d’Abraham. Il va même faire alliance.

Guillaume : Ah oui c’est vrai, pour les guerres et tout il me semble.

Doreen : Abimélek d’ailleurs va venir faire alliance avec Abraham et je voulais vite fait passer sur cette histoire parce qu’il vient avec son le commandant de son armée qui s’appelle « Picol » (Genèse 21:22) Voilà !

Guillaume : (Rires)

Doreen : Je voulais le mettre en lumière ok le gars s’appelle Picol !(Rires)

Guillaume : Ah mais c’est tout à ton honneur hein.

Doreen : Et Abraham va rester du coup sur le territoire d’Abimélek, grâce à cette histoire.

Guillaume : C’est beau.

Doreen : Ouais.

Guillaume : Parce qu’il me semble qu’ils vont faire de grandes chose ; il y aura des guerres et tout avec lui si je ne m’abuse.

Doreen : Euh non.

Guillaume : Non ? Ce n’est pas avec lui ?

Doreen : Pas de guerre non.

Guillaume : C’est bien qu’on fasse ce podcast ç me rappelle l’histoire apparemment oubliée.

Doreen : Il y a effectivement une guerre dans laquelle Abraham a été impliquée mais c’était avant et on en a pas parlé.

Guillaume : Ah oui c’est ça, j’ai un problème de date line.

Doreen : Mais alors je vais pas spoiler les prochains épisodes mais le fait qu’Abraham soit autorisé à résider dans ce pays, ça va avoir un impact euh qui est euh encore palpable aujourd’hui voilà.

Guillaume : Très bien. J’ai hâte !

Doreen : Petite mise en bouche voilà pour la suite. Et bien écoute on va on va s’arrêter là pour cet épisode. Est-ce que tu veux rajouter dernière chose.

Guillaume : Non, non. Mais c’est bien qu’on fasse les épisodes parce que c’est une petite capsule où effectivement on se dit : bon euh Abraham on ne comprend plus pourquoi c’est lui qui a été choisit. Mais heureusement que l’on a l’histoire complète ; que l’on pourra faire au fur et à mesure de tous ces épisodes pour se rappeler que Dieu a un plan et qu’il faut y croire même si les exemples ne sont pas toujours euh …

Doreen : Totalement. Mais en fait quelque part Dieu choisit ses représentants et c’est vraiment pas selon les mérites des représentants.

Guillaume : Oh il y a plein d’exemple dans la Bible.

Doreen : C’est ça et c’est dans la logique de Dieu ; c’est la logique de la grâce.

Guillaume : Oui. Parce qu’il vaut mieux y croire et avoir un cœur pur etc. que d’être en mode : je suis le meilleur c’est parti, grâce à moi tout va bien se passer.

Doreen : C’est ça. Et bien écoute sur ces bons mots je te propose que nous nous arrêtions là.

Guillaume : Parfait.

Doreen : Eh bien écoute je te je te dis à la prochaine avec grand hâte et grand plaisir.

Guillaume : Tout à fait, à la prochaine.

Doreen : C’est avec regret que je termine cet épisode, Faire passer sa femme pour sa sœur encore ! en vous donnant tout de même rendez-vous dans trois semaines. Encore une fois je vous signale l’épisode bonus à récupérer sur chretienmaispratique.com pour patienter jusqu’au suivant. Et enfin sachez que sur ce site vous trouverez également une grande diversité de contenu chrétiens qui vous intéressera sûrement. De plus, vous rendre sur ce site internet reste le meilleur moyen de me soutenir. Biblique et pratique est aussi sur Instagram pour de plus en plus informations et quelques looks dans les coulisses du show. Je suis Doreen LOHR et vous venez d’écouter biblique et pratique produits par chrétiens mais pratique.[Musique]

La Musique du Podcast :

Musique proposée par La Musique Libre HolFix – Savior

Vous avez aimé l'article? Partagez le!

Laisser un commentaire