La Bible

Les Chrétiens

La Vie Quotidienne

16/25 Rois Mages

On leur a donné le nom de Balthasar, Melchior et Gaspard, mais en réalité on ignore quels étaient leur noms, ni même leur nombre. Les Rois Mages, n’étaient d’ailleurs probablement même pas rois. La Bible les qualifie de « mages venus d’orient » (Matthieu 2 v.1) et c’est la seule description que nous aurons.

D’ailleurs leur histoire est assez folle, même si l’histoire de la naissance de Jésus est assez folle en général ! Il semblerait que des étrangers soient venu adorer le nouveau roi des juifs et que pour le trouver ils ont suivi une étoile…oui oui, une étoile les menant droit vers Jérusalem.

Arrivés sur place, ils vont chercher où les rois naissent en toute logique : le palais. Le palais est habité par Hérode le Grand, gouverneur de la Judée et de la Galilée, ou vivent Marie et Joseph. Ce dernier n’est certainement pas prêt à partager son trône et voit d’un très mauvais œil que des étrangers se baladent dans sa capitale en demandant ou se trouve le roi des juifs nouvellement né… apprenant du coup à la population qu’un roi est né !

Mais Hérode fait preuve de ruse, il demande aux spécialistes juifs où est censé naitre le Messie. Ces derniers lui dirent qu’il était censé naitre à Bethléhem selon la prophétie centenaire qui dit : « Et toi, Bethléhem, terre de Juda, tu n’es certes pas la plus petite parmi les principales villes de Juda, car de toi sortira un chef qui prendra soin d’Israël, mon peuple » (Michée 5 v.1).

Hérode laisse les mages partir en leur disant de revenir une fois l’enfant trouvé et de lui indiquer où il se trouve pour que lui aussi aille l’adorer.

C’est probablement nettement moins enthousiastes que les mages partirent pour Bethléhem toujours en suivant l’étoile, car si ce n’est pas au palais, où se trouve donc ce roi et pourquoi si peu semblent au courant de sa naissance ? Mais l’étoile continuait de briller, ce qui les a sans doute aidés à garder espoir.

Arrivé au dessus de là où Jésus se trouvait, l’étoile s’arrêta. Et les « rois » mages firent face à un lieu de vie très modeste. Sans armée, ou garde du corps pour garder l’enfant en sécurité, rien que ses deux parents. Ils entrèrent, bien qu’il soit interdit aux juifs de recevoir des étrangers chez eux. Et ils « virent le petit enfant avec Marie, sa mère » (Matthieu 2 v.11).

Et là, surprise ! Ils « se prosternèrent et l’adorèrent. Ensuite ils ouvrirent leurs trésors et lui offrirent en cadeau de l’or de l’encens et de la myrrhe« . Qu’ont ils bien pu voir en cet enfant pour reconnaitre en lui le Sauveur de l’humanité, malgré son contexte extrêmement simple ? Au lieu de s’en retourner chercher un enfant qui a vraiment l’air royal ils ont réussi à discerner dans ce bébé banal, le fils de Dieu. La Bible ne donne pas plus de détails sur ce point mais on sait qu’ils étaient « remplis d’une très grande joie » (Matthieu 2 v.10).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Jésus la parole est à la défense

Les mages rentrèrent chez eux par la suite et nous n’entendrons plus parler d’eux. Mais comme les bergers, cette expérience les a sans doute marqués jusqu’à la fin de leur vie.

PS : Tu peux jeter un coup d’œil à mon deuxième Calendrier de l’Avent sur ma chaine Youtube ou je te présente tous les jours une association à laquelle je donne 5 euros ! Voici la vidéo du jour :

Alors on pense quoi de cet article ? Dis le moi en commentaire !

Vous avez aimé l'article? Partagez le!

Laisser un commentaire